Fort & Vert surfe sur la vague de fond du bio

"Aujourd'hui je ne peux même pas recruter un stagiaire ! » Alors que l'entreprise qu'il a créée il y a 20 ans a agrandi ses locaux de Feuchy en juillet 2015, Grégoire Dupont n'a plus un mètre carré disponible. Fort & Vert, premier metteur en marché privé de fruits et légumes bio des Hauts-de-France, vit sur un rythme de croissance annuelle de l'ordre de 20%. Un rythme tiré à la fois par le marché toujours très porteur et par son positionnement autour de la fraîcheur et de la « gustativité » des produits de proximité, hors compléments de gamme. La société réalise un chiffre d'affaires de 19,8 M€ avec 90 équivalent temps plein, contre 65 salariés pour 10 M€ de ventes en 2015. « Je ne cours pas au chiffre d'affaires, je préfère la qualité au volume, ce qui m'intéresse, c'est la satisfaction client », note pourtant le dirigeant, qui détient encore  100% du capital de la société avec sa mère. Fort & Vert a été très orienté vers la grande distribution qui a pesé jusqu'à 80% de ses ventes, ratio descendu à 60% aujourd'hui. Cette proportion devrait encore décroître jusqu'à la moitié de l'activité, Fort & Vert poussant davantage ses efforts dans deux autres secteurs, les magasins spécialisés de la région - chez qui elle revendique déjà 45% de parts de marché, et l'industrie agroalimentaire nationale.

 

Un outil dédié à la carotte régionale

 

Cet essor suppose un lien privilégié avec les producteurs, à travers des contrats pluriannuels avec 50 producteurs. Ce sont surtout les exploitants du sud de la Picardie qui permettent à la société de nourrir sa forte expansion. « Nous avons des positions fortes à l'amont. Nous construisons de vrais partenariats où nous partageons les enjeux, les objectifs et les résultats », expose Grégoire Dupont. Depuis deux ans, la société a en outre misé sur un outil de triage, lavage et calibrage (TriKala & co), unique en région, pour traiter les carottes régionales. Jusqu'alors, elles devaient aller en Belgique puis revenir, soit 400 km. Pas très bon pour le bilan carbone ! La station, montée en puissance plus vite que prévu, traite 2000 tonnes de légume. Les effectifs sont à l'avenant. Les 10 salariés du départ seront 24 pour la prochaine campagne

O.D

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 27/06/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Oignons : Vitalis met les bouchées doubles

Merville. Au terme d'un investissement de 6,2 M€, le réseau privé de négociants en pommes de terre et oignons se dote d'un outil de grosse capacité dans la région.

Publié le 27/06/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Finosta appuie sa croissance sur l'informatique industrielle

Sars & Rosières. Le groupe familial d'électricité et automatisme et informatique industrielle se lance dans la téléphonie.

Publié le 27/06/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Phosphates : Ecophos va doubler la mise

Dunkerque. A peine sa première usine inaugurée, Ecophos prépare la phase suivante avec 35 M€ d'investissements.

Publié le 27/06/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Les robots d'Exotec prêts à ubériser la logistique

Croix. 15 M€ levés, une extension, une prévision de 100 M€ de ventes dans les trois ans : la start-up Exotec et ses robots 3D vont décoiffer la « supply chain ».

Publié le 27/06/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Ecocem démarre son usine de ciment vert

Dunkerque. Le groupe irlandais Ecocem a inauguré le 14 juin son usine de laitier moulu, substitut vert du ciment, appelée à doubler à court terme..

Publié le 28/05/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Maintenance immobilière : Logista se simplifie pour croître

Logista est devenu en 24 ans un acteur majeur des métiers de l'habitat auprès des logements sociaux. Regroupé sous une nouvelle marque, il vise une dimension nationale.

crédit Sébastien Jarry
Publié le 28/05/2018 Olivier Ducuing Entreprises

LME renoue avec les profits et les ambitions

Trith-Saint-Léger. Après 100 M€ de pertes en cinq ans, le fabricant de laminés marchands retrouve les profits, l'investissement et l'emploi.

Publié le 27/04/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Hoist Finance veut accélérer dans l'Hexagone

Le groupe suédois, major du recouvrement, met les bouchées doubles en Europe sous l'égide de son nouveau P-dg qui vient de visiter son siège français, à Lille.

Publié le 31/03/2016 Etienne Vergne Entreprises

Smart Module Concept Des maisons en kit montées en 48 heures

Avec ses préfabriqués biosourcés et recyclables, Smart Module Concept réussit un mariage audacieux entre industrie et architecture. Sept ans après sa création, la start up affiche 10M€€ de commandes.

Publié le 01/12/2015 Entreprises

Dans les coulisses de Beck Industries

Dans chacun de ses numéros, Eco121 braque ses projecteurs sur une entreprise de taille intermédiaire de la région, ces sociétés trop rares en France, dont la masse critique leur permet de porter de grandes ambitions de croissance. Focus ce mois-ci sur Beck-Crespel, site historique du groupe Beck Industries à Armentières qui vient d’'acquérir une société à Singapour.