Peignage Dumortier retrouve confiance et croissance

L'entreprise nordiste vient de clore définitivement un chapitre de redressement judiciaire ouvert il y a neuf ans et qui a longtemps plombé ses capacités. Les derniers créanciers ont été remboursés par anticipation et la société a fait l'objet d'un changement d'actionnaires l'été dernier. C'est Cedric Auplat qui reprend en mains les destinées de l'entreprise de 60 salariés, appuyé par l'entrée concomitante au capital de Finorpa et Autonomie & Solidarité. De quoi profiter à plein d'une conjoncture redevenue favorable, et qui vaut au Peignage Dumortier une croissance annuelle de 20% depuis deux ans. Le dirigeant relève le changement de la notation de la Banque de France, qui ouvre la porte au retour des banques.

De quoi afficher de nouvelles ambitions. La société tourquennoise, spécialisée dans le textile synthétique, veut pousser le curseur de la diversification, d'abord en direction des fibres recyclées.

Ce segment de marché est en très forte demande de la part des grandes maisons de mode. Mais la société lorgne aussi le marché de fibres naturelles, lin, chanvre et même ortie, à un horizon un peu plus lointain. Cedric Auplat espère atteindre le cap des 6 M€ de chiffre d'affaires dans les trois ans contre 4,5 M€ en 2018, tandis que le mouvement des embauches est bien reparti avec 6 recrutements opérés l'an dernier

O.D.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 28/01/2019 Olivier Ducuing Entreprises

Aquarese va découper plus grand

Douvrin. Après son rachat par l'américain Shape, le Nordiste est en phase de croissance météorique, notamment dans l'aérospatial. Elle investit dans un nouveau site de 9 000 m2.

Publié le 14/01/2019 Olivier Ducuing Entreprises

Log's passe (encore) la surmultipliée

450 000 m2 de nouveaux programmes, développement international, 1500 recrutements : Log’s change de braquet et s’en donne les moyens financiers.

Publié le 27/11/2018 Guillaume Roussange Entreprises

Injection plastique : FMB Technologies s'adjuge GIH

Le rachat d'un de ses concurrents plasturgistes donne naissance à une ETI de 300 personnes pour 35 M€ de ventes, baptisé Plastitek, avec une levée de 10 M€ en prime.

Publié le 27/11/2018 Guillaume Roussange Entreprises

Symatese se lance dans la fabrication d'implants mammaires

Six ans après la fin de Pérouse Plastie, les fondateurs du laboratoire relancent la fabrication de prothèses mammaires.

Publié le 27/11/2018 Julie Kiavué Entreprises

Cathelain invente le boulon connecté C-Bolt

Doté de la fibre optique, il permet la surveillance et le contrôle d'un assemblage à distance. Et ouvre des perspectives économiques importantes.

Publié le 25/10/2018 Guillaume Roussange Entreprises

Tiamat lève 3,6 M€ pour industrialiser des batteries révolutionnaires

Amiens. La start-up accélère le développement de ses batteries à base de sodium avec l’appui de Finovam Gestion, Picardie Investissement et CNRS Innovation.

Publié le 25/10/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Airflux grossit dans le GNV, Chaumeca trébuche

Lille. L'acquisition de Cirrus et une logique de croissance interne et de rachats devaient porter le groupe à 85 M€ de chiffre d'affaires dans trois ans. Mais le dépôt de bilan de Chaumeca complique la donne.

Publié le 25/10/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Altifort va produire des cobots dans l'Aisne

Chateau-Thierry. Le groupe industriel va transformer l'usine de GEA Westfalia en un centre de production de robots collaboratifs pour l'industrie.

Publié le 25/10/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Cèdres Industries absorbe le groupe ESPO

Bondues. 20% de nouveaux effectifs qualifiés, trois sites, de nouveaux clients : la dernière croissance externe du groupe de Frédéric Motte est très stratégique.

Publié le 25/10/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Au Fût et à Mesure : la croissance à toutes pompes

Lille. Née il y a dix ans, l'enseigne de bar à bière en carte pré-payée pèse 130 salariés et 15 M€ de chiffre d'affaires. Ambition : 100 bars dans 10 ans.