Après la SSII, la box photo Cheeesbox

Laurent Joseph. Après une grave maladie, ce serial entrepreneur redémarre une aventure dans les bornes photos personnalisées. Nom de baptême : Cheeesebox France.

 

Louer sa cabine photo connectée pour un événement, avec des photos personnalisées et une qualité quasi professionnelle : c'est l'idée que Laurent Joseph a transformée en entreprise depuis 2017. A 53 ans, ce Valenciennois de toujours – il y est né, y a fait son DUT tech de co, et y a créé ses premières sociétés, a pourtant subi une maladie grave il y a trois ans. Avec pour conséquence une tétraplégie pendant plusieurs mois, des séquelles physiques... qui auraient pu le conduire à baisser les bras. Une période qui le pousse à changer son logiciel de vie. « Je ne veux pas être le plus riche du cimetière, je voulais être libre de mes mouvements », résume-t-il. Il décide alors de vendre sa société informatique Euro Information (16 salariés, 4 M€ de chiffre d'affaires), opération confiée à Nord Transmission, et conclue au bout de 18 mois en octobre dernier. Mais le virus de l'entreprise ne l'a pas quitté pour autant. C'est son épouse qui lui parle la première d'une box photo vue en Belgique. Il s'y rend, rencontre les trois jeunes créateurs belges de la« cheeesebox ». Puis négocie avec eux une licence exclusive pour la France. Et développe le produit pour l'améliorer. Contrairement aux dispositifs concurrents, la Cheeesebox calcule la distance, la luminosité, règle l'autofocus en temps réel. Un petit parapluie reflète la lumière indirecte d'un flash professionnel. « La photo est 100% nette dans 100% des cas », vante le dirigeant, qui partage le capital de Cheesebox France avec ses associés belges. Son projet : déployer la borne chez tout un réseau de concessionnaires, tout en personnalisant la box depuis Valenciennes, à travers la connexion web. « Je peux envoyer à loisir la personnalisation que le client désire », explique Laurent Joseph. Lequel vient de clore un premier exercice équilibré avec un modeste chiffre de 100 K€, mais qu'il pense augmenter très fortement. La structure, qui compte déjà deux collaborateurs, en contrat d'apprentissage et en intérim, devra embaucher, anticipe son dirigeant OD

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 28/01/2019 Olivier Ducuing Créateurs

Coach en pitch

Marine Cornavin. Après dix ans chez Humanis, la trentenaire a lancé Madame Pitch, préparatrice en présentation orale efficace.

Les petites poussent sont vendues entre 2,75€ et 2,95€ les deux yaourts.
Publié le 27/11/2018 Julie Kiavué Créateurs

Les Petites Pousses brassent la gourmandise végétale

Stéphanie Rome a déjà vendu un million de yaourts végétaux bio.

Thés, gâteaux, épices ou boissons, Juliette Graux renouvelle une partie de ses étalages tous les 15 jours.
Publié le 26/09/2018 Julie Kiavué Créateurs

L'Epicerie Madame, un grand cru lillois

La boutique de Juliette Graux vient de remporter le titre de Meilleure épicerie fine de France de l'année. Elle sera dupliquée à Lyon en octobre.

Publié le 24/08/2018 Olivier Ducuing Créateurs

Le Pop Cup Café prend la vague des loisirs créatifs

Karine Berger et Fanny Despatures. Elles ouvrent à Lille leur deuxième café de peinture sur céramique et visent une franchise.

Publié le 28/06/2018 Guillaume Roussange Créateurs

Compiègne et Beauvais créent un incubateur mutualisé

Les deux collectivités vont créer, d'ici la fin de l'année, un incubateur-accélérateur d'entreprises commun, dévolu à la bioéconomie et au machinisme agricole.

Publié le 29/05/2018 Guillaume Roussange Créateurs

La plateforme connectée d'Influvisio améliore la qualité du sucre

Yves-Marie Guyot. Sa start-up a mis au point une plateforme connectée destinée à améliorer la cristallisation du sucre. Une innovation testée par Tereos.

Publié le 01/03/2018 Créateurs

Parkki connecte les parkings urbains

Pierre-Julien Harbonnier, Antoine Guillon, Adrien d'Hollander et Thibaut Itart-Longueville. Leur capteur breveté optimise la gestion des places de stationnement.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 01/03/2018 Olivier Ducuing Créateurs

Ils veulent créer «l’'Erasmus du stage»

Maxime Desbonnet et Julien Delicourt. Leur plateforme Work Around the World (WAW) met en relation étudiants en recherche de stage et d'’emploi à l’international et entreprises.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 01/12/2017 Olivier Ducuing Créateurs

Valeurs et Valeur remet du sens dans les RH

Amélie Fenzy et Marie-Aude Tran. Les deux jeunes femmes réinventent le coaching RH en plaçant au cœoeur le sens.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 01/05/2017 Etienne Vergne Créateurs

Kinestesia démocratise l'analyse du geste

Julien Gouz, Bruno Leporcq. Leur moKam, instrument d'analyse de mouvements en 3D interpelle les professionnels de l'équitation, l'Armée de terre et l'UTC.