Cheveux STMM poursuit sa croissance dans le matériel de tri

Mesnil-Saint-Nicaise. Reprise il y a trois ans par le petit-fils du fondateur, l'ex-filiale de RosRoca se refait une place sur le marché des machines de convoyage et de tri.

 

Victime par ricochet de la crise espagnole et de l'abandon de l'activité environnement par le groupe RosRoca, la société Cheveux STMM poursuit son travail de résilience. L'entreprise basée à Mesnil-Saint-Nicaise, non loin de Péronne, a été reprise il y a trois ans par Alain Cheveux, alors cadre chez RosRoca, mais aussi petit-fils du fondateur de l'entreprise.

« Nous avons redémarré l'activité avec 3 salariés seulement. Aujourd'hui nous sommes dix », se félicite le dirigeant. Surtout, l'entreprise est parvenue à doubler son chiffre d'affaires passant de 750 K€ la première année (exercice sur 15 mois) à 1,5M€ l'année dernière.« Nous prévoyons un maintien de cette croissance. Les clients historiques reviennent et de nouveaux sont séduits par notre réactivité », indique le dirigeant.

La production de convoyeurs à bande, « sauterelles » et autres lignes de tri conçues par la société, est totalement intégrée, depuis le bureau d'études jusqu'à la mise en peinture. Les pièces, de 1 à 30 mètres de long, sont ensuite livrées clé en main en France, comme à l'étranger où STMM Cheveux exporte déjà plus de 20% de sa production, en Europe mais aussi en Afrique.

"Nous sommes très peu de constructeurs français. C'est pourquoi nous misons beaucoup sur le service apporté au client, notamment au niveau des dépannage, nos pièces détachées étant expédiées en 24 heures", détaille Alain Cheveux, qui estime "que des relais de croissance existent encore dans le Nord et à l'international"

G.R.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 28/01/2019 Olivier Ducuing Entreprises

Le groupe Baron complète sa palette dans la robotique automobile

Calais. L’ETI familiale reprend le denaisien DIC Technology, avec de fortes synergies attendues.

Publié le 28/01/2019 Olivier Ducuing Entreprises

Peignage Dumortier retrouve confiance et croissance

Tourcoing. Le tout dernier peignage textile de France repart avec de belles ambitions.

Publié le 28/01/2019 Olivier Ducuing Entreprises

Aquarese va découper plus grand

Douvrin. Après son rachat par l'américain Shape, le Nordiste est en phase de croissance météorique, notamment dans l'aérospatial. Elle investit dans un nouveau site de 9 000 m2.

Publié le 14/01/2019 Olivier Ducuing Entreprises

Log's passe (encore) la surmultipliée

450 000 m2 de nouveaux programmes, développement international, 1500 recrutements : Log’s change de braquet et s’en donne les moyens financiers.

Publié le 27/11/2018 Guillaume Roussange Entreprises

Injection plastique : FMB Technologies s'adjuge GIH

Le rachat d'un de ses concurrents plasturgistes donne naissance à une ETI de 300 personnes pour 35 M€ de ventes, baptisé Plastitek, avec une levée de 10 M€ en prime.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 27/11/2018 Guillaume Roussange Entreprises

Symatese se lance dans la fabrication d'implants mammaires

Six ans après la fin de Pérouse Plastie, les fondateurs du laboratoire relancent la fabrication de prothèses mammaires.

Publié le 27/11/2018 Julie Kiavué Entreprises

Cathelain invente le boulon connecté C-Bolt

Doté de la fibre optique, il permet la surveillance et le contrôle d'un assemblage à distance. Et ouvre des perspectives économiques importantes.

Publié le 25/10/2018 Guillaume Roussange Entreprises

Tiamat lève 3,6 M€ pour industrialiser des batteries révolutionnaires

Amiens. La start-up accélère le développement de ses batteries à base de sodium avec l’appui de Finovam Gestion, Picardie Investissement et CNRS Innovation.

Publié le 25/10/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Airflux grossit dans le GNV, Chaumeca trébuche

Lille. L'acquisition de Cirrus et une logique de croissance interne et de rachats devaient porter le groupe à 85 M€ de chiffre d'affaires dans trois ans. Mais le dépôt de bilan de Chaumeca complique la donne.

Publié le 25/10/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Altifort va produire des cobots dans l'Aisne

Chateau-Thierry. Le groupe industriel va transformer l'usine de GEA Westfalia en un centre de production de robots collaboratifs pour l'industrie.