Choisir... d’écouter sa petite musique intérieure !

Alexis Roquette, directeur associé Quintesens Alexis Roquette, directeur associé Quintesens

Choisir un métier, choisir de rejoindre une entreprise ou décider d’y renoncer. Voilà une question à enjeu à laquelle nombre de personnes, notamment en transition pro- fessionnelle sont confrontées. Car ce n’est pas parce que l’on est en quête d’une nouvelle activité professionnelle, qu’on est obligé de tout accepter. Bien au contraire !

Dans l’idée d’ouvrir une belle page professionnelle, motivante et épanouissante, je conseille souvent aux personnes que j’accompagne de respecter trois étapes, qui optimisent la pertinence de la décision.

Trois étapes qui sollicitent à la fois la tête mais également le cœur et les tripes. La première s’inspire de la métaphore des gros cailloux. Qu’est-ce qui, à vos yeux, représente les éléments les plus importants dans votre vie ? Avec un prisme professionnel dans la situation évoquée. Quels qu’ils soient et sans jugement de valeurs ou de considération.

Car vos gros cailloux ne sont pas ceux des autres. Distance de votre domicile, déplacement, métier d’expertise, responsabilité managériale, perspectives, valeurs véhiculées, rémunération.

La liste n’est pas exhaustive. Attachez-vous à solliciter votre rationalité et déterminez-en 5 ou 6. Puis, assurez-vous que la plupart - pas tous, car le job idéal existe rarement - est cochée positivement, dans la proposition qui vous est faite. Si c’est le cas, je vous encourage à investiguer la 2ème étape. Elle consiste à solliciter deux personnes de votre entourage profes- sionnel qui vous connaissent bien et qui seront capables de se mettre dans une posture de questionnement. Plus précisément, deux personnes qui ne vous conseilleront pas d’accepter ou de refuser une proposition, mais de vous poser des questions ouvertes afin de vous aider à cheminer dans votre processus de décision. Ils solliciteront ainsi à la fois votre tête, mais également votre cœur (siège des émotions) et vos tripes (siège de l’envie). Enfin seulement, et bien dans cet ordre-là, allez explorer la 3ème étape, qui vient réconcilier les deux précédentes. Qui consiste à écouter votre petite musique intérieure... Est-ce que la perspective de rejoindre un métier et une entreprise suite à une proposition, sonne plutôt juste ou a contrario sonne faux ? Si cela sonne juste, c’est que l’alignement tête, cœur et tripes est globalement présent, les conditions de succès sont optimisées. Si cela sonne faux, je vous conseille de renoncer, avec courage, car chercher le rebond professionnel pourrait vous inciter à ne pas vous écouter et ainsi accepter une proposition dont les conditions n’engagent pas durablement l’avenir.

Je vous souhaite, à tous, de belles mujsiques intérieures !

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Antoine Benoit, avocat associé Bignon Lebray
Publié le 28/05/2021 Tribunes libres

Accident du travail, ayez les bons réflexes !

“La mauvaise gestion d’un dossier d’accident du travail peut avoir des conséquences financières non négligeables”.

Bruno Platel, avocat associé Capstan Avocats.
Publié le 27/05/2021 Tribunes libres

Déconfinement : des enjeux RH incontournables

"Les dernières annonces gouvernementales conduisent les entreprises et les salariés à envisager les prochaines semaines sous de meilleures auspices."

“Reconnaître ses valeurs profondes quand on n'y a jamais réfléchi n'est pas toujours facile”
Publié le 26/04/2021 Tribunes libres

Prenez le temps d’identifier vos valeurs !

Rebecca Fray, Consultante chez QuinteSens

Cedric Pozniak, consultant et coach professionnel chez Quintesens
Publié le 25/02/2021 Tribunes libres

J’ai les larmes aux yeux...

"Si vous me connaissiez vous vous diriez surement « mais pourquoi un grand gaillard d’1m90 a-t-il les larmes aux yeux ? ». Je vais vous l’expliquer : j’ai décidé de laisser parler mes émotions !"

Anthony Venuto, directeur de bureau, KPMG Valenciennes.
Publié le 25/02/2021 Tribunes libres

Le mandat de protection future, outil de protection de l’entreprise ?

"Avez-vous pris vos dispositions si vous ne pouviez plus, demain, gérer votre patrimoine professionnel et notamment votre entreprise ? Malheureusement, on constate trop souvent que les chefs d’entreprise ne prennent pas le temps de cette réflexion"

Bertrand Debosque, avocat associé chez Bignon Lebray.
Publié le 25/02/2021 Tribunes libres

Brexit : les principaux points d’entente entre le Royaume-Uni et l’Union européenne

Libre échange, concurrence équitable, pêche... Retour sur les principaux points d’entente de cet accord, dont les enjeux majeurs reposaient sur les relations économiques et commerciales entre les deux parties.

Romain Thiesset, avocat associé chez Capstan Avocats à Lille.
Publié le 25/02/2021 Tribunes libres

Nouveau report de l’échéance du dispositif exceptionnel d’activité partielle lié à la pandémie

"A plusieurs reprises, la situation sanitaire perdurant, l’échéance de ce dispositif a été repoussée. Le 16 février 2021, le Ministère du Travail a annoncé que les taux actuellement applicables en matière d’activité partielle seront une nouvelle fois reconduits".

Publié le 11/02/2021 Tribunes libres

Tribune : Votre trésorerie est-elle masquée ?

Sandrine Leman, dirigeante de la société Dianes Partenaires et de CFC Solutions, défend l'idée que la trésorerie réelle des entreprises est bien souvent différente de la trésorerie apparente.

Pascaline De Ruyver, directrice associée chez Quintesens
Publié le 27/01/2021 Tribunes libres

Action & Relations, les clés du rebond ?

"Avez-vous remarqué que les vœux échangés en ce début d’année 2021 convergent presque tous vers le même souhait : une année meilleure que la précédente ? Comment faire pour que ce souhait se réalise ?"

Sophie Eloy et Wilfrid Polaert, KPMG Avocats.
Publié le 27/01/2021 Tribunes libres

Lois de finances 2021 : un soutien marqué aux entreprises et aux salariés

"Les Lois de finances et de Financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2021 prévoient de soutenir la santé financière des entreprises, de limiter les effets de la crise sanitaire et de favoriser le lien familial."